24/11/2007

après la joie, les doutes

Lundi approche...et à 7h30, ce sera à nouveau une prise de sang pour vérifier le développement de l'embryon.. Les résultats seront transmis lundi après-midi, encore une journée d'angoisse...

La joie que j'ai connue lundi passé fut de courte durée, meme si j'ai encore à l'oreille les premières paroles de l'infirmière : "Bonjour, c'est Marie de l'hopital Erasme, j'ai une bonne nouvelle pour vous..."  J'ai tout de suite éclaté en sanglot, heureusement j'avais compris le principal : je devais continuer la progestérone et commencer une cure de vitamines pour femme enceinte !  Avec quelle fierté j'ai été acheté ça à la pharmacie !

Depuis, tous les jours j'attend une confirmation de la présence de ce tout petit bout...ah, là, ce ne serait pas un début de nausée ? ah, ça, ce sont les ovaires qui travaillent... Et mes seins, ils sont pas plus gros qu'avant ?

Alors, je pense à mes copines : l'une, qui, ignorant qu'elle était enceinte de 3 semaines s'est envolée en avion à Ténérife ;  l'autre,  qui a continué à faire du cheval ou de la gymnastique... dans la plus grande décontraction.... et moi, je n'ose meme plus faire le ménage...

14:58 Écrit par Elena dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : la joie et les doutes |  Facebook |

Commentaires

ne t'inquiète pas trop la nature est bien faite
si ton tétard est bien à sa place, il s'y accrochera, j'en suis persuadée
n'oublie jamais que la grossesse n'est pas une maladie même si elle est médicalisée à outrance
cette médicalisation stresse plus qu'autre chose et t'empêches de vivre complètement le moment
et je peux t'assurer que si je n'ai pas connu ton parcours pour la conception, je sais de quoi je parle
surtout profite de chaque instant
repose-toi quand tu en éprouves le besoin
mais ne te met pas entre paranthèses

Écrit par : pommefraise | 26/11/2007

Les commentaires sont fermés.